Jean-Marc Labrèche

Pour joindre l'auteur

Né le 23 avril 1946, Montréal

Je comprends l’expérience humaine comme un passage sur terre. Ce qui introduit les notions de provenance, de processus et de suite.

Je serais porté à attribuer cette conception à l’éducation judéo-chrétienne héritée de la société québécoise. Mais il y a aussi les années qui m’ont conduit à la confirmer, lors de multiples circonstances marquant l’amorce d’une histoire, le début, le déploiement, le déclin, et enfin le terme? qu’on appelle paradoxalement départ ou arrivée.

Mes périodes de vie en religion, puis en travail social et enfin en psychologie, auront été des véhicules pour me présenter au rendez-vous du sens de la vie.

Un jour, en 2001, j’ai entrepris de marcher sur la route de Saint-Jacques-de-Compostelle. Ce fut pour réaliser un projet qui m’aiderait à vivre symboliquement et concrètement ce phénomène du passage , avec un idéal à atteindre, tel que compris dans une démarche de pèlerinage.

Grâce au récit où j’ai relaté cette aventure, intitulée : Les pas?sages d’un pèlerin, nous allons comprendre que l’empreinte du passage est gravée dans les moindres replis de nos vies.

Je suis le fruit d’une rencontre, ma vie se construit sur les rencontres. Alors, comment imaginer qu’au jour de mon dernier souffle, cette loi naturelle de rencontre et de passage ne me mettrait pas en présence de l’Autre pour m’accueillir ?

J’aurai la chance d’écrire encore et je sais déjà que je traiterai encore de passage, car la vie n’est rien d’autre qu’un don, je devrais dire plutôt un prêt, reçu de l’Inconnu au départ, partagé en cours de route avec des frères humains, et remis à l’arrivée à l’Inconnu.