Luc Saint-Hilaire

Luc Saint-Hilaire

Questions à Gouand – Réponses de Luc Saint-Hilaire

Qui est Gouand ?

C’est lui qui visite les nombreux mondes de l’univers et qui nous a rapporté les Histoires du Pays de Santerre. Moi, Luc Saint-Hilaire, je ne suis que son interprète.

Alors toi, Luc Saint-Hilaire, qui es-tu ?

Au plan familial, je suis marié depuis 1987 à Hélène et nous avons trois enfants : François, Charles et Isabelle.

Au plan professionnel, je suis un communicateur publicitaire. J’ai été concepteur-rédacteur et directeur de création en agence. Je suis travailleur autonome spécialisé dans les stratégies globales de communication-marketing et le positionnement de produits ou services.

Au plan professionnel théorique, j’enseigne à titre de chargé de cours, depuis 1986, à l’Université Laval, comment faire des images efficaces pour communiquer et comment créer des campagnes publicitaires, particulièrement en publicité sociale. J’ai publié entre autres Comment faire des images qui vendent.

Au plan personnel, je me définis comme un humaniste qui croit fermement que l’intérêt collectif à long terme doit primer sur l’intérêt individuel immédiat. C’est d’ailleurs la trame de fond des Histoires du Pays de Santerre. La logique de Vorgrar, l’Esprit Mauvais, est celle de l’intérêt individuel immédiat. Le Mal, c’est la raison du plus fort, le « je » qui écrase le « nous », une conception du monde que je considère suicidaire.

Au plan spirituel, je suis de ceux qui croient que nous sommes plus qu’un simple amas de chair conçu pour alimenter un système de production matérialiste. Je crois que l’humain possède une dimension spirituelle, qu’il est composé d’un corps et d’un esprit aussi importants l’un que l’autre. On peut explorer ce sujet plus en profondeur sur le site : www.vraibonheur.com

Quels sont les auteurs qui t’ont le plus marqué ?

J’ai lu beaucoup et de tous les styles. Toutefois, je crois qu’il y a quatre auteurs qui m’ont marqué de façon plus particulière.
Henri Vernes avec ses Bob Morane que je dévorais lorsque j’étais enfant. J’ai découvert alors le plaisir de l’aventure illimitée avec des héros auxquels on peut s’identifier. Ensuite, San Antonio, ce boulimique de l’écriture à la créativité totalement démentielle qui a su imposer ses propres standards. Tolkien, évidemment, dont le Seigneur des Anneaux m’a fait découvrir les possibilités extraordinaires de création qu’offre le style fantastique. Jean M. Auel pour l’humanisme fabuleux de son exceptionnelle série Les Enfants de la terre qui se déroule à l’époque préhistorique.

Comment se rend-on en Pays de Santerre ?

On peut tout d’abord visiter : www.eldnade.com
On peut aussi lire la série intitulée l’Eldnade, racontant l’histoire d’Ardahel et d’Eldwen. Cette série initialement publiée sous 2 tomes a été reprise sous un nouveau format en 4 tomes à l’automne 2007 et plus de 50 000 copies ont été vendues en quelques mois, propulsant ainsi la série au titre de « Best Seller canadien » !

L’automne 2008 marque le dévut d’une nouvelle série : Les Princes de Santerre. L’histoire se déroule das le même monde, mais à une autre époque. Que vous ayez lu l’Eldnade ou non, vous serez emballé par cette nouvelle série où l’on retrouve quelques personnages familiers mais surtout de nouveaux héros dans une épopée tout à fait inédite.