fbpx
lettre-interceptee

Être Cobaye

etre-humain

Lettre interceptée

Lettre interceptée

*** Message important ***

Nous avons mis la main sur cette lettre lors d’une perquisition au domicile d’un témoin. Elle était destinée à l’un de nos cobayes. Fort heureusement, nous l’avons interceptée avant qu’elle ne se retrouve entre les mains de sa famille ou des autorités. Les informations que renferme cette lettre auraient pu mettre la compagnie dans une fâcheuse position. Notre agent infiltré dans la police veillera à ce qu’un « accident » se produise à la prison où est incarcéré ledit témoin.

(Prenez note que certains prénoms ont été censurés.)

XXXX,

J’espère que tu recevras cette lettre à temps. J’espère surtout que tu sauras entendre raison. Je suis derrière les barreaux, en attente de mon procès. Soupçonné du meurtre des parents de Mini. Moi ! Mon avocat m’a appris que l’arme du crime avait été retrouvée chez moi. C’est impossible, tu le sais ! Je n’arrive pas à croire que tu m’aies fait ce sale coup. Dis-moi que ce n’est pas toi !

La police affirme que tu n’existes pas. Que tu n’as jamais existé. On ne trouve aucune trace de ton passage dans cette vie, ni à l’université ni au garage. Nulle part. Si je t’écris aujourd’hui, c’est parce que tu es mon dernier recours. Mon dernier espoir. Je fais appel à ton bon sens.

Mon avocat m’a dit que ton témoignage m’innocenterait. Tu as là une chance unique de te racheter, peu importe les raisons t’ayant poussé à commettre ce geste horrible. Je t’en prie, dès que tu liras cette lettre, livre-toi à la police.

Je t’en supplie, passe aux aveux ! Toi qui aimes tant les samouraïs, sauve ton honneur et affronte la justice.

Signé : XXXX

Lettre interceptée
Cette lettre vous intrigue ? Lisez COBAYES!