Projet C (27)

Effacer
En stock
*Prix en dollars canadiens. Taxes et livraison en sus.
Résumé

Quand j’étais petite, mon père me répétait sans cesse à quel point j’étais laide. Avec mes cheveux crépus et mon teint de mulâtre, je détonnais à côté de mes sœurs, blondes, à la peau de porcelaine. En vieillissant, je rêvais de ressembler aux mannequins dans les magazines, aux vedettes de la télé. Mais j’ai fini par comprendre que je ne serais jamais comme elles. Jamais jolie. Juste ordinaire. Maintenant, je cache mon manque de courbes sous des vêtements trop grands. Et je m’isole, tentant de devenir invisible aux yeux des autres.

Mais voilà, récemment, j’ai trouvé la solution à mes problèmes. À mon manque de confiance. Tout ce qu’il me faut, ce sont des seins plus gros. Je me sentirais tellement bien ! Je pourrais porter des décolletés comme les autres filles, et enfin espérer connaître l’amour…

Ma mère et ma meilleure amie me parlent des complications de l’opération. Mais je me fiche de ce qu’elles racontent. Aucun risque n’est assez grand pour me dissuader d’aller jusqu’au bout de mon projet C.

Beaucoup de jeunes femmes pensent à recourir à l’augmentation mammaire, convaincues que, pour être belles, elles doivent correspondre aux modèles fabriqués par l’industrie de la mode. La chirurgie comporte toutefois des risques qui ne sont pas toujours considérés avec sérieux par les patientes. Bien se renseigner est primordial avant de songer à cette solution dont certains effets peuvent être irréversibles.

Détails
Nombre de pages :304
AUTEUR(s) : Nadine Poirier
ISBN : N / A
Date de publication :24/01/2017
Extrait du livre
Avis
  1. Nathalie Poirier (client confirmé)

    A lire absolument! Récit touchant qui ne laissera personne insensible à l’heure où on voue un culte démesuré à la beauté féminine. La plume de Nadine Poirier est empreinte d’humour et de sensualité. Un livre qui fait du bien!!!

  2. Tania Valois-Taschereau (client confirmé)

    Merci!!! J’ai lu ce livre et j’ai adoré. De plus, je regarde mes seins différemment. Je ne penserai plus à les changer.

Ajouter un Avis

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.