fbpx
micropuce-sous-cutanee-la-suite

Être Cobaye

etre-humain

Micropuce sous-cutanée… la suite

Micropuce sous-cutanée… la suite

Message à l’équipe d’ingénieurs en microtechnologie
Date : 31 octobre

Bonjour à vous tous,

Ce message fait suite à notre demande du 10 octobre dernier, qui visait à trouver une façon d’implanter une puce sous-cutanée à nos cobayes.

Les suggestions que vous avez émises étaient nombreuses et très intéressantes. Nous vous remercions d’avoir participé aussi efficacement à la démarche.

La direction se penche désormais sur la suggestion d’implanter la puce à l’insu des sujets, lors de leur première nuit à la clinique. Par contre, dès leur arrivée, nous leur ferons signer un formulaire de consentement qui stipulera qu’ils feront l’objet d’une surveillance rapprochée et qu’ils acceptent ces conditions. Cela occasionnera peut-être une baisse du nombre d’inscriptions à l’étude, mais, sur le plan légal, nous serons protégés. Nous débattons encore de l’emplacement sur le corps où serait implantée la puce, pour qu’elle demeure invisible au regard de son hôte.

Dans un autre ordre d’idées, je vous rappelle qu’un audit important sera effectué dans nos bureaux la semaine prochaine. Les dirigeants de la compagnie enverront des agents qui visiteront les laboratoires afin de s’assurer que les nouvelles mesures de sécurité ont bel et bien été mises en place et qu’elles sont appliquées à la lettre.

Cet audit revêt une importance capitale pour la réputation de notre clinique au sein de la compagnie. La qualité et la rigueur seront évaluées, et notre image ne doit pas en être affectée. Plusieurs clients intéressés par la commercialisation de la Chlorolanfaxine se baseront sur les rapports des agents avant de s’engager au plan financier.

Merci de votre participation,
Dr Michel Williams

Micropuce sous-cutanée… la suite
Pour en savoir plus... Plongez dans l'univers de Cobayes!