fbpx
theorie-des-injections-rapprochees

Être Cobaye

etre-humain

Théorie des injections rapprochées

Théorie des injections rapprochées

***Les informations qui suivent sont de nature hautement confidentielle. Toute fuite engendrera une enquête et les responsables pourront être traduits en justice.***

Nous vous présentons aujourd’hui un extrait de la thèse du Dr Hans Zimmermann, médecin en chef de la branche berlinoise d’AlphaLab, thèse dans laquelle il énonce sa théorie des injections rapprochées. Ses hypothèses se sont avérées vraies à la suite des études qu’il a menées au sein de sa clinique.

Nous avons testé la théorie des injections rapprochées sur six sujets  sélectionnés au hasard. Il s’agit du groupe K39.

Ils ont tous reçu une première dose de 250 mg de Chlorolanfaxine. Par la suite, K39-1 et K39-2 se sont vu injecter une dose mensuelle, K39-3 et K39-4 une dose bimensuelle, tandis que K39-5 et K39-6 recevaient une dose tous les trois jours. La différence entre les résultats de chacun des duos a été stupéfiante.

Après deux injections, les patients K39-5 et K39-6 démontraient déjà des symptômes de sevrage : yeux rougis, perte d’appétit et/ou de poids, nausées, changement dans les habitudes de sommeil, fièvre, irritabilité, anxiété, manque de concentration, obsessions, compulsions, etc.

Il a donc été décidé d’augmenter le dosage du produit de façon notable.

Calendrier des doses :

Semaine 1 – 250 mg aux 3 jrs.

Semaine 2 – 500 mg aux 3 jrs.

Semaine 3 – 750 mg aux 3 jrs. Et ainsi de suite…

L’intensité des rechutes augmentait après chaque injection. Nous avons même vu plusieurs patients revenir à la clinique avant la date prévue de leur prochaine dose.

Selon cette thèse, les injections rapprochées engendreraient une dépendance physique et psychologique chez les cobayes. Nous souhaitons répéter l’expérience avec un plus grand échantillonnage, afin de nous assurer que l’hypothèse du Dr Zimmermann s’applique à tous les sujets, peu importe leur sexe, leur âge ou leur nationalité.

(À noter que les patients du lot K39 ont dû être éliminés à la fin de l’expérimentation, pour diverses raisons évoquées dans le rapport annexé à la thèse du Dr Zimmermann.)

Théorie des injections rapprochées
Cette théorie vous intrigue ? Lisez COBAYES !