Johanne Pronovost

Johanne Pronovost

C’est en découvrant par hasard Gin tonic et concombre de Rafaële Germain que Johanne Pronovost ressent une furieuse envie d’écrire. Mettant de côté le fait qu’elle n’a pas d’études littéraires, elle saute à pieds joints dans l’aventure et, neuf mois plus tard, une « folie » intitulée Caps d’acier et talons hauts trône sur le coin de son bureau. Passionnée d’humour depuis l’enfance et originaire de Trois-Rivières, c’est à trente-quatre ans que l’auteure voit son rêve se réaliser : la publication de son premier roman.