fbpx
le-placard

Être humain

etre-humain

Le placard | #11

  • Nombre de pages
    288
  • Auteur
    Kim Messier
  • Date de parution
    1 août 2012
QTÉ
16.95$



QTÉ
12.99$




Extrait

 

Résumé

À douze ans, Léa se surprend à éprouver une attirance pour une fille. Instinctivement, elle refoule ses sentiments par peur de la différence.

À dix-sept ans, sa véritable nature s’impose de nouveau à elle. Mais Léa n’a pas changé d’avis : toute vérité n’est pas bonne à dire. En tout cas, pas toujours et, surtout, pas la sienne…

Elle choisit donc de vivre dans le mensonge, déchirée entre son désir de se dévoiler et celui de se cacher. Par crainte d’être pointée du doigt. Étiquetée. Mise à l’écart.

S’il fallait que sa famille, ses amis découvrent son secret… L’aimeraient-ils encore ? La rejetteraient-ils ? Seule Frédérique, sa copine, sait qu’elle est lesbienne. Mais leur amour naissant saura-t-il résister aux cachotteries de Léa ?

Dans un monde où l’on présume de l’hétérosexualité des enfants, il est souvent difficile de s’affirmer, de sortir du placard. Et ce, même si les mœurs ont évolué, même si plusieurs clament haut et fort qu’ils ne sont pas homophobes… Ce roman touche un sujet peu traité dans les romans pour adolescents : l’homosexualité féminine.

Avis

  1. Sophie

    Enfin un livre qui parle avec finesse et délicatesse de l’homosexualité féminine. On sent que le sujet a été étudié, tout est juste.

  2. anonyme

    très bon, réaliste dans tout les réflexes que l’on pourrait avoir face à un problème de cette taille. avec le deuxième tome (coming out) on voit toutes les étapes qui amènent Léa a s’accepter (qui prouvent que des recherches on étées faites pour enrichirle roman) sans toute fois avoir un ton même légèrement didactique

  3. Érika Rouillard

    Très bon livre aussi sa montre vraiment les situation de certain ou certaine lesbienne ou homosexuel que sortir du placard sa peux être dificile

  4. Réjean Roy

    Kim Messier, avec son premier roman intitulé Le placard, brise tous les tabous entourant l’homosexualité féminine, un sujet peu traité dans la littérature actuelle.

    Même si tous clament haut et fort qu’ils ne sont pas homophobes, l’auteure réussit à dresser un tableau juste de cette sortie du placard si souvent pénible pour les gais, les lesbiennes, les bisexuels et les autres minorités sexuelles.

    Ce roman est donc tout indiqué pour confronter nos préjugés, pour mieux comprendre la pénible ambivalence intérieure de celle qui est différente.

    C’est à 12 ans que Léa se surprend à éprouver une attirance pour une fille. Apeurée face au rejet et à l’incertitude provoquée par ses sentiments, elle refoule ses envies et cesse du coup d’aller s’entraîner. Puis, quelques années plus tard, sa vraie nature refait surface. La gente féminine l’attire plus que tout, l’excite, l’énerve, au point où ses rêves sont fréquemment timorés entre la réalité et le doute. Réalisant que toute vérité n’est pas bonne à dire, Léa décide de s’emmurer dans un mutisme exemplaire, taisant ainsi sa personnalité réelle, sa vraie identité.

    Sachant que l’homophobie galopante persiste dans un monde où, pourtant, on prétend accepter toutes les différences, Léa sait très bien que ce n’est pas le cas à l’école. Elle sait aussi que fléau des temps modernes se propage toujours sur les bancs d’école aussi facilement qu’un feu de broussailles.

    Par crainte d’être jugée, d’être montrée du doigt, d’être rejetée, d’être étiquetée, de perdre ses proches, elle préfère nier qui elle est jusqu’au jour… Jusqu’à ce jour où elle rencontre enfin l’amour avec un grand A…
    Frédérique, plus mûre, plus rebelle, plus forte que tous les entêtés de la terre, réussira-t-elle à redonner confiance à Léa? Réussira-t-elle à briser le mutisme de Léa?

    Dans ce fabuleux roman, Kim Messier réussit à bien tisser la toile de fond de l’intrigue avec des personnages vrais, attachants, sensibles et vivants.
    On se sent vite plongé au coeur de la réalité de Léa, elle qui patauge dans l’homophobie intériorisée qui lui fait douter de tout.

    Je lève mon chapeau à cette auteure qui a su fouiller intelligemment son sujet, qui a su donner une voix à une communauté qui est toute différente de sa propre réalité.

    Je recommande ce roman à tout le monde, tant aux enseignants qu’aux parents, aux jeunes filles comme aux garçons, aux intervenants communautaires comme aux dirigeants d’écoles. Un livre à découvrir et à commenter entre amis, pour le mieux être de toute une génération!

    Le placard de Kim Messier, Éditions de Mortagne, 2012, 272 pages

    Par : Réjean Roy, le 21 mai 2013

    http://www.traitdeplume.ca

  5. Anonyme

    J’ai vraiment adorée ce livre. Ça montre que c’est pas facile assumer son homosexualité et sa prend beaucoup de courage pour le faire bravo a l’auteur! 🙂

  6. Maèva Roro’xox

    J’ai vraiment aimé comment elle elle a pris le temps de découvrir qui elle était vraiment et que même si elle pouvais recevoir des jugements, elle s’acceptait, et même avec difficulté! 🙂

  7. Anonyme

    Le placard et Coming-out sont mes deux livres préférés de la collection, et c’est grâce à eux si j’adore la collection Tabou maintenant. Merci beaucoup à l’auteure pour ces deux magnifiques livres.

Add Review

Ajouter un Avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

18 17 
18